LA CHROMOTHÉRAPIE

La thérapie par les couleurs

Pierres par couleur

La notion de chromothérapie est née au XXe siècle grâce au docteur Max Luscher. Cependant, en réalité, le principe de cette thérapie remonte bien plus loin : la Chine antique le sollicitait déjà, sans parler de l’Inde ancienne qui associait les couleurs traditionnelles aux chakras. Cette médecine alternative offre à chaque couleur des propriétés et vertus thérapeutiques ayant une influence sur notre santé. Dans cette perspective, la chromothérapie est donc employée pour réguler notre énergie mentale mais aussi physique et émotionnelle.

Chaque couleur possède ses propres vertus et inspire l’esprit et le corps à révéler ses émotions et ses tensions :

ROUGE → Il transmet énergie et initiative, donne envie. Il est conseillé en cas d'apathie physique, d'atonies, de rhume causé par le froid, d'hypotension. Le rouge est signe d'extraversion. À l'excès, il peut provoquer irritabilité, agressivité et fatigue.

JAUNE → Clarté et joie, revitalisant et stimulateur du cerveau et enthousiasme. Le jaune est assimilé à la lumière du soleil. C'est un antidépresseur efficace. Il est aussi conseillé en cas de troubles digestifs. À l'excès : Excitation, irritabilité et préjugés.

ORANGE → Mélange du rouge et du jaune, il fait intervenir les bienfaits de ces deux couleurs, soit l'activité physique provoquée par le premier et la lucidité du deuxième. Le orange offre santé émotionnelle, communication et créativité, il est encourageant et combat les inhibitions. Il régule également l’hyperthyroïdie et répare la majorité des tissus. À l'excès : il provoque nervosité et agitation.

VERT → Savant mélange du jaune lucide et du bleu apaisant, le vert apporte une ambiance calme, il est reconstituant, doux et frais, idéal pour récupérer d'une fatigue physique ou mentale. Il stimule la croissance et la régénération des cellules. Le vert est tonique et rééquilibre les systèmes nerveux et circulatoires. À l'excès, il peut affaiblir ou faire déprimer.

ROSE → Il combat le stress, le pessimisme et l’inquiétude, d’où l’expression « voir la vie en rose ». Mais les chromothérapeutes (qui soignent par les couleurs) déconseillent d’utiliser cette seule couleur dans un lieu de repos. A l'excès : Il peut être un excitantt en moindre proportion que le rouge.

BLEU CLAIR → Rafraîchissant, relaxant, il est indiqué pour l'insomnie, la fatigue psychique et le stress, les palpitations, l'hypertension, les douleurs aiguës, la fièvre, l'élimination des résidus cellulaires, il est aussi antiseptique. À l'excès : mélancolie et méditation.

BLEU FONCÉ OU INDIGO → Il possède un pouvoir anesthésique, idéal dans les cas de maux de tête, d’angine, de rage de dents ou de rhumatismes sévères. Il a une influence sur la vue, l'ouie et l'odorat. On dit aussi de l’indigo qu’il aide à mettre en avant les capacités intuitives...

VIOLET → Il calme et renforce le système nerveux, en augmentant le rendement de l'activité mentale. Il est conseillé pour certains troubles psychiques, les angoisses et peurs en général et la perte de mémoire. Il aide à la désintoxication du sang et dans les problèmes de rhumatismes liés à l'humidité. À l'excès, il peut déclencher la peine ou une colère dissimulée.

BLANC → Il est associé aux états dépressifs, purification, fièvre...

Date de dernière mise à jour : 01/12/2020

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.