HUILES ESSENTIELLES

Aromatherapie

LES PARFUMS DANS UNE PERSPECTIVE CURATIVE

L'être humain est doté de 5 sens qui lui permettent d'explorer la vie aussi bien, dans ce qu'elle a de plus merveilleux que, dans ce qu'elle cache de plus horrible aussi. L'élément olfactif est bien souvent négligé dans notre vie car nous y prêtons plus ou moins attention alors qu'en fait, il agit sur notre inconscient à chaque minute de notre existence. 

Par le biais des odeurs, nous nous égarons dans un univers d'associations émotionnelles. Le passé et certains souvenirs sont étroitement liés à des odeurs. Nous vivons tous à des degrés différents l'expérience d'une odeur qui soudain nous ramène à tel moment précis de notre passé, avec une exactitude à peine croyable. On a l'impression d'y être, de le vivre comme à l'époque et seulement par la force d'évocation d'un parfum...

La fragrance d'une fleur fait soudain éclater dans notre cerveau la bulle d'un souvenir qui nous ramène illico dans la tiédeur d'une nuit d'été, alors que galamment accompagné du prince ou de la princesse de nos rêves, nous avons vécu notre premier baiser, appuyés contre le mur d'une auberge sur lequel grimpait un rosier au parfum enivrant !

Il y a des millénaires, on pratiquait déjà cette science des parfums dans une perspective curative. Indiens, égyptiens, arabes, grecs et romains en ont tous fait usage sous différentes formes. Aujourd'hui, avec le retour en force des médecines douces (ou naturelles), l'aromathérapie utilise surtout les plantes sous forme d'huiles essentielles pures. Mais on la voit, de plus en plus, s'exprimer à travers divers produits cosmétiques. On peut également l'ingérer mais en prenant d'abord conseil d'un professionnel ou d'un médecin qui s'y connaît. Elle est tendance, elle est zen et s'insinue bien dans notre quotidien. Sans même en comprendre tous les pouvoirs, nous lui faisons une place de choix dans notre intérieur. De plus en plus on recommande certaines essences florales pour alléger divers troubles.

A NOTER : Il faut absolument prendre en considération la posologie et ne jamais en excéder la mesure.

  • S'il s'agit d'une ingestion orale, il convient normalement de mélanger environ 5 gouttes à une petite quantité d'eau avant d'avaler.
  • On trouve également ces essences sous forme d'huile de massage que l'on applique directement sur les points douloureux ou les points d'énergie que l'on souhaite stimuler. En formule pour le bain, il sera plus efficace de laisser l'huile se répartir dans l'eau de la baignoire quelques minutes avant d'y plonger son corps.
  • La formule d'aromathérapie la plus en vogue à l'heure actuelle est sans doute la diffusion dans l'atmosphère d'une pièce ou de la maison. Les vapeurs d'huiles se répartissent dans l'air et un parfum apaisant créé une ambiance de calme et de relaxation.

Le principe de l'aromathérapie est assez simple en fait. Il s'agit de produire une bulle relaxante, enveloppante, à l'aide d'odeurs faisant naître des images, des souvenirs ou des attitudes positives. Il est donc important que les sujets qui s'adonnent à cette science de l'odorat comprennent bien le phénomène d'association dont elle dépend. Chaque fois que vous utiliserez un aromate, prenez soin de bien lire sa posologie et assurez-vous que ses vertus conviennent à ce que vous recherchez comme effet.

LES ESSENCES LES PLUS UTILISÉES

ANETH : C’est un puissant stimulant et un antispasmodique efficace. On le suggère dans les cas d’insuffisance hépatique ou rénale.

BASILIC : On l’utilise surtout pour combattre les douleurs et crampes abdominales. C’est un décongestionnant hépatique. On lui prête aussi des vertus sédatives et calmantes. Excellent pour traiter les cas d’anxiété et de stress.

CANNELLE : On la recommande dans les cas de problèmes de côlon. La cannelle est également un stimulant très efficace avant une activité physique exigeante.

CITRON : Le citron purifie l’air ambiant. Il est bon de le diffuser dans la chambre d’un malade ou de façon préventive.

CITRONNELLE : La citronnelle est surtout reconnue pour son caractère insecticide. On s’en frotte la peau ou on la diffuse dans l’air pour éloigner les moustiques.

CYPRES : On le recommande pour traiter les varices et les cas d'hémorroïdes puisque c’est un décongestionnant veineux. Il agit par ailleurs contre la toux et comme antispasmodique.

EUCALYPTUS : Nous connaissons pour la plupart les propriétés de décongestionnements de l’eucalyptus. Quelques gouttes mélangées à de l’eau dans la chambre d’un sujet aux prises avec des problèmes pulmonaires peut faire une différence considérable.

GERANIUM : On l’utilise surtout comme tonique et régénérant cutané. Ses vertus cicatrisantes et anti-infectieuses sont reconnues.

GIROFLE : Antiseptique efficace, on le prescrit dans les cas de névralgies, de céphalées et les maux de dents.

LAURIER : Le Laurier est reconnu pour son caractère antispasmodique et son effet expectorant. C’est aussi un stimulant cérébral qui peut aider considérablement les gens nerveux ou timides à se munir d’une certaine contenance.

LAVANDE : Depuis des siècles l’on utilise la lavande pour ses propriétés calmantes et sédatives. Mais elle est également un bon anti-inflammatoire et un régénérant cellulaire.

LAVANDIN : Voici un décontractant musculaire utile qui peut éviter à un sujet l’ingestion de certaines médications chimiques. On lui prête aussi des caractéristiques d’anti-inflammatoire, d’anti-infectieux cutané, antimycosique et de cicatrisant.

LEMON-GRASS : C’est un anti-inflammatoire efficace. Mais mieux encore, on lui octroie des vertus pour traiter la cellulite par massage.

MANDARINE : On l’utilise beaucoup à cause de sa capacité d’apaisement, surtout auprès des enfants hyperactifs ou auprès de sujets insomniaques.

MARJOLAINE : Il s’agit d’un stimulant gastrique apprécié que l’on réfère également comme régulateur de l'appétit.

MENTHE POIVREE : Utilisée surtout comme anti-vomitif et pour traiter les problèmes de l’appareil digestif, la menthe poivrée rééquilibre les fonctions naturelles de l’organisme après la prise d’antibiotiques.

MYRTE : Le myrte, comme l’eucalyptus est largement utilisé dans les cas d’asthme léger, de bronchites et autres problèmes pulmonaires. Elle agit à titre d’expectorant et d’antitussif.

NIAOULI : On recommande cette huile comme anti-infectieux, antibactérien et antiviral. Il s’agit également d’un expectorant et d’un antispasmodique, utile lors de crises d'asthme.

ORANGER FLEURS (NEROLI) : On la recherche surtout pour son parfum agréable et ses vertus apaisantes. Elle est un très bon investissement pour les gens stressés.

ORANGER AMER (BIGARADIER) : Son utilisation pour améliorer la circulation est reconnue mais elle sert aussi de calmant puissant et d’anti-infectieux léger.

ROMARIN : On conseille le romarin particulièrement dans les cas de problèmes pulmonaires C'est un tonique circulatoire et musculaire. Il agit à titre de mucolytique, expectorant et antalgique externe.

SAPIN DE SIBERIE : Cette huile donne des effets concluants comme antiseptique, décongestionnant respiratoire et un antispasmodique. On l’utilise souvent par diffusion pour assainir l’air ambiant.

SARRIETTE VIVACE : La sarriette est surtout efficace dans les cas d’infections intestinales et génito-urinaires. Son action est très physique et puissante. Elle agit aussi à titre d’antifongique dans les cas de mycoses intestinales, d’antibactérien et d’antiviral.

TEA-TREE : Ses propriétés anti-infectieuses servent précisément dans les cas d’infections de l’appareil digestif ou dans les cas d’infections génitales. C'est un antibactérien puissant, un antiparasitaire, un antifongique et un antiseptique.

THYM VULGAIRE : Cette huile essentielle est un fortifiant très puissant ainsi qu’un stimulant psychique non négligeable.

YLANG-YLANG : Il s’agit d’une huile essentielle plutôt utilisée comme huile de massage en raison de son action tonique et régénératrice pour la peau du corps et du visage. C'est un excellent tonique capillaire.

ATTENTION : La plupart de ces aromates peuvent être proposés sous différentes formules telles que : Des huiles essentielles, des huiles de massage, des vaporisateurs ou des gouttes pour ingestion orale. Il est donc important pour vous de ne pas confondre et de trouver la formule que vous souhaitez utiliser. Lisez minutieusement les étiquettes. Mais l'idéal est encore de consulter un spécialiste pour la confirmation que vous détenez le produit adéquat. L'aromathérapie n'est pas une médecine périlleuse mais elle peut se rendre responsable de quelques inconforts si elle n'est pas convenablement dosée ou utilisée.

(Source : http://www.medecines-naturelles.com/aromatherapie-1.html)

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 13/01/2019